dimanche 22 août 2010

Livrenblog 600e




Pour la six centième fois j'ai cliqué sur « Nouveau message ».

44 mois déjà.





D'abord, remerciement aux fidèles :

L'Alamblog, Les Amateurs de Remy de Gourmont, Les Féeries intérieures, le blog Han Ryner, Raoul Ponchon, Cynthia 3000, le Visage Vert, le site Jean Lorrain, Les Âmes d'Atala, A Journey Round My Skull, Au temps de l'Oeil Cacodylate, Autour du Père Tanguy, Feuilles d'Automne, A la Galerie du XIXe, L'Editeur Singulier, La Main de singe, le site Laurent Tailhade, Monsieur N et sa Porte ouverte...

A ceux que j'oublie, et à tous ceux qui n'oublient pas de « lier leurs pages » lorsqu'ils empruntent textes ou images.

A venir :

Quelques compléments aux dossiers Adelsward et Emile Straus – Alcanter de Brahm, de nouvelles bibliographies de revues et tout ce que le hasard me mettra sous les yeux et que je voudrais partager.

Quelques chiffres et réflexions :

du 21 janvier 2007 au 21 août 2010. 140 446 pages vues, 72 981 visites, 66 648 internautes journaliers. Chiffres bruts qu'il faut analyser un peu. Le nombre de pages vues par visite est de 1,9, le temps moyen par page de 2 minutes, la durée moyenne d'une visite de 3 minutes 51 secondes.En somme, Livrenblog est visité, mais très peu lu, ce qui pour un lieu consacré à la publication de textes, n'est pas très encourageant. Le nombre de visites peut être multiplié par deux pendant quelques jours, lorsque des images sont signalées par des sites anglo-saxons... Heureusement le but de ce blog, s'il en a un, n'est pas de « produire du flux ».


11 commentaires:

Anonyme a dit…

Autre façon de voir les choses : ce temps moyen de 3,51 minutes par visite semble bien refléter la durée nécessaire moyenne à consacrer à chacun de vos billets pour ceux qui suivent régulièrement ce blog, non ?
Auquel cas, ce blog serait correctement lu par ses lecteurs fidèles.
ArD

zeb a dit…

En effet, un "noyau dur" de lecteurs existe bien, qui doivent même passer un peu plus de temps sur le blog.

Monsieur N a dit…

Bien évidemment, personne ne lit votre blog ; mais, en tant que non-lecteur, permettez-moi de vous dire qu'on l'adore !

Le Tenancier a dit…

En tout cas, merci de continuer...

zeb a dit…

Le "noyau dur" se manifeste. Merci.

Raoul Ponchon a dit…

Surtout pas de découragements. Ce que vous entreprenez, personne ne le fait, vous le savez... Décortiquer des auteurs et dessinateurs de qualité méconnus aujourd'hui est une rude tâche dans une époque bizarre. Ramer à contre courant, moi ça me plait, mais quelquefois - il est vrai - il faut être solide. Cherchez, lisez, mettez en ligne vos trouvailles, je vous suis et suis de tout coeur avec vous.

zeb a dit…

Merci, Bruno, je ne me décourage pas, et même il est possible, que Livrenblog connaissent de nouveaux développements.

LePrefetMaritime a dit…

Salut à toi, Capitaine Livrenblog, et bravo ! Continue (pas de panique pour le temps de lecture : il y a les passants et... ceux qui copient tout pour lire plus tard !) Et puis ceux qui reviennent et reviennent... Franchement, le flux n'a aucun intérêt, c'est l'information transférée via le flux qui compte. Et quel informaticien pourra en quantifier la valeur, hum ? Nous sommes bien placés pour savoir que la valeur d'un information, hein... passons. Enrichissons-nous !
Encore bravo !

LePrefetMaritime a dit…

Ah, j'en ai oublié l'essentiel de mon message : quand est-ce qu'on fête ça dignement ?

zeb a dit…

On fête ça quand tu veux.

SPiRitus a dit…

Eh bien voilà, on part en vacances, et notre Zeb poste, en notre absence, son 600e billet. Comme ça, en notre absence !!! Ah, il a bien de la chance, Zeb, de m'avoir procuré plus de 3'51* de bonheur, sinon je m'en irais bouder tout de go. Allez, vive Zeb et vive Livrenblog !

* Il faut penser aussi que certains, comme moi, lisent beaucoup des billets sur des lecteurs de flux, comme google reader, et leur temps de lecture n'est bien évidemment pas comptabilisé par le site.