vendredi 27 juillet 2007

Revue L'Image bibliographie


Art Nouveau et gravure sur bois

1896 -1897 : L'Image une revue exemplaire

L'IMAGE Revue mensuelle littéraire et artistique ornée de figures sur bois.

Tirage courant sur vélin.

Editions de grand luxe :

L'édition des donateurs : tirage sur Chine, contenant tous les dessins exécutés pour la revue. Les manuscrits originaux seront répartis, à la fin de l'année, entre les abonnés de cette édition.

L'édition des souscripteurs : Tirée à cent cinquante exemplaires sur Chine.

Publiée par la Corporation Française des graveurs sur bois.

Cette splendide revue se proposait dans son numéro-spécimen de "grouper, sans part pris d'école, dans une même recherche d'art, les écrivains, les dessinateurs, les graveurs, et de parvenir à l'absolue de l'illustration et du texte, en n'offrant rien que d'original et d'inédit."

Le projet de L'Image était de réhabiliter la gravure sur bois, technique encore très utilisé durant la période romantique, mais qui "subit une crise inquiétante, pour l'artiste, l'amateur, et le public éclairé" en cette fin de siècle. Cette inquiétude peut sembler curieuse à l'amateur d'aujourd'hui, connaissant l'oeuvre gravée des Vallotton, Bonnard, Gauguin, Maurice Denis, les gravures de Pissaro, Steinlen, Kupka, Lautrec, Grasset et de tant d'autres qui fleurissent dans les publications de cette période, le prestige que connait aujourd'hui une revue comme L'Ymagier de Gourmont et Jarry par exemple, n'était alors qu'une tentative artisanale, ne touchant qu'un public très averti. C'est pour lutter contre les procédés chimiques et mécaniques [qui] envahissent les publications les plus estimables" que L'Image est publiée. Les auteurs du numéro-spécimen constatent que "l'utilisation des papiers couchés, se prêtant seuls à la bonne impressions de ces simili-gravures, la conservation et la durée d'un livre deviennent chose illusoire, ces papiers préparés par des moyens chimiques, brûlés avant la lettre renfermant tous les éléments pour que le livre disparaisse au moindre contact d'humidité", malgré leurs efforts les artistes groupés autour de L'Image n'ont pu empêcher l'édition de glisser sur la pente de la rentabilité et de l'industrialisation. Les promoteurs de L'Image peuvent faire figure de passéistes, surtout lorsqu'ils s'insurgent contre la photographie, mais leur combat à non seulement permis de belles réalisations, mais à sans doute contribué à relancer et soutenir l'art de la gravure sur bois, qui connaît à la tourne du siècle un véritable renouveaux.

Un mot enfin, sur le choix des écrivains et des textes de cette revue. Gourmont, Ajalbert, Descaves, Rodenbach, Régnier, Louÿs, Mauclair, Lazare, Barrès, Rosny, P. Adam, G. Kahn, la fine fleur de la jeune littérature des années 1890, chacun avec un texte ou un poème inédit, entouré de quelques anciens comme l'Hydropathe Emile Goudeau ou Frantz Jourdain.


Floury, N° 1, mai1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par Mucha.

En hors texte : Portrait par La Gandara, Les Adieux de Gil Blas de Daniel Vierge, Rose d'antan bois original de Lucien Pissarro, Les petites faunesses par Eugène Grasset.

Le Bois, poème d'Emile Goudeau (encadrement dessiné et gravé par Jacques Beltrand), Paris Pittoresque par Georges Montorgueil (dessins de Georges Jeanniot et Auguste Lepère), L'Image, conte de Georges D'Esparbès (dessins de Vogel), Edmond de Goncourt, souvenirs par Gustave Geffroy (portrait inédit par Eugène Carrière, gravé par Lepère), Croquis londoniens, étude par J.-H. Rosny (croquis par Paul Renouard), Les Petites faunesses, poème de Pierre Louÿs (Lettre et cul-de-lampe par J. Beltrand, composition couleurs d'Eugène Grasset, gravé en six planches par Eugène Froment), Marquisette gavotte de Missa (Composition de Mucha, cul-de-lampe gravé par F. Bellenger), etc.


Floury, N° 2, janvier 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par Georges Auriol (?).

En hors texte : Soeurs, gravure originale de Jeanniot, Types de Londres par Paul Renouard, 2 compositions, Pastel et Pierrette de Jules Chéret.

La Légende dorée, poème de Georges Rodenbach, Croquis londoniens par J.-H. Rosny (Dessins de Paul Renouard), Motifs de l'amour et de la mort par Camille Mauclair (Titre et encadrements par J.-G.), Jules Chéret par Roger Marx (dessins de Chéret), Les Résolus par Paul Gavault (dessins de Jeanniot), etc.

Floury, N° 3, février 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par De Feure (sur les deux plats).

En hors texte : Croquis aux deux crayons de Helleu, Femme de Saint-Brieux Bois original en trois planches de Tony Beltrand, Le Roi des mines de Th. Ribot, La Prière Bois au canif de A. Lepère.

Autour de Notre-Dame, étude par Remy de Gourmont, illustrée par Auguste Lepère, L'Ombre de Rupertus poème d'E. Schuré, figures de Doudelet, Th. Ribot par Roger Marx, Le Désir, conte par Bernard Lazare, dessin de Steinlen, Sous Bois par Jules Renard, dessin de Vallotton, Dans les étoiles, légende d'amour par Georges Lecomte, dessins de Albert Besnard, Poème de Charles Guérin, dessin de Jeanniot, La Gravure au Luxembourg : Bracquemond (dessins et eaux-fortes) par Léonce Bénédite, 1 titre dessiné par De Feure, etc.

Floury, N° 4, mars 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par Gaston Darbour.
En hors texte : 1 composition de Daniel Vierge gravée par Piat, 1 composition (La Mort de Tintagile) par Charles Doudelet, 1 composition de Léon Lhermitte, 1 maquette pour l'affiche de L'Image par George Jeanniot.

Dessins de Daniel Vierge, Dunki, Darbour, Jeanniot, A. Gérardin, etc.
Daniel Vierge par Roger Marx. Un Amateur d'âmes, nouvelle (à suivre) de Maurice Barrès (illustrée par Dunki), Les Eunuques, fragment d'un drame de Paul Adam (dessins de Darbour, encadrement de Lepère et Moulignier), Coins de Bataille, notes d'un carnet de campagne (1870) par Jeanniot (illustrations de l'auteur) etc.

Les Livres : Les Porteurs de Torches de Bernard Lazare (1 illustration de A. Gérardin) par Jules Rais, Les Arts (Croquis de Chassériau et Jean Veber) par Raymond Bouyer, Le Théâtre (dessin de Henri Rivière) par Jean Jullien, La Mode (Dessin de Helleu) par Lise Rusia, etc.

Floury, N° 5, avril 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par M. R. Verneuil.

En hors texte : La Fuite en Egypte, et Fileuse Auvergnate, dessins de J.-F. Millet, Portrait de Femme dessin 2 crayons de André Mycho, La Bonne pipe peinture de Th. Ribot gravé par Tinayre, Fervaal, composition de Carlos Schwabe.

J.-F. Millet par Roger Marx, Un Amateur d'ames (suite) de Maurice Barrès (illustré par Dunki), Sonnet par Henri de Régnier (frontispice d'André Cahard), Paris pittoresque : Un vieux quartier, étude par Gabriel Mourey (dessins de Lepère), Félix Faure et le Zingueur par Pierre Veber (Illustrations de Jean Veber), La Monnaie, étude de Charles Saunier, etc.

Floury, N° 6, mai1897, in-4, broché, 30 pp.
Couverture composée par Drogue.

En hors texte : Bruges dessin de De Feure, 2 compositions, Etude et Christ en croix d'Eugène Carrière, La Nuit dessin de Fantin-Latour.

Petits nocturnes de Bruges de Georges Rodenbach (dessins de De Feure), Un amateur d'ames par Maurice Barrès (illustré par Dunki), Eugène Carrière par Roger Marx (portrait de Carrière, croquis de Renouard, dessins de Carrière), Dansons la ronde, poème de Charles Van Lerberghe, musique notée de Gabriel Fabre (Frontispice dessiné par Victor Prouvé, cul-de-lampe dessiné et gravé par A. Lepère), etc.

Lettres et arts : dessins originaux de Cazin, Jeanniot, J.-E. Blanche, V. Prouvé, Ch. Cottet, Bellery-Desfontaines, etc.

Floury, N° 7, juin 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par Bellery-Desfontaines.

En hors texte : A la Maison du Peuple, croquis de Paul Renouard, Vielle rue à Nevers dessin réhaussé de Jongkind, Croquis d'enfant gravure originale au canif de Georges d'Espagnat, (la composition de Carlos Schwabe annoncée au sommaire ne figure pas dans ce numéro mais dans le 5).

Jongkind par Roger Marx, Un Amateur d'ames (suite) de Maurice Barrès (illustré par Dunki), Le Philtre, poème de Gustave Kahn (encadrement de Carlos Schwabe), Paris pittoresque : Aux Fortifs, de la Porte de Versailles à celle de Bercy par Lucien Descaves (dessins de Lepère), Le Mauvais sillon par Emile Hinzelin (Illustrations de Jeanniot), Souvenirs de Pompéi de Pierre Gusman (dessins et gravures de l'auteur), etc.

Floury, N° 8, juillet 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par Paul Berthon, écusson dessiné par De Feure.

En hors texte : Chanson Marine de Camille Mauclair, encadrement de De Feure, La Vie de Sainte Geneviève panneau central du carton de Puvis de Chavannes exécuté pour le Panthéon, Etude de Femme de Puvis de Chavannes, La gravure, Au Luxembourg bois original au canif, par Laboureur annoncée au sommaire ne figure pas dans ce numéro mais dans le numéro 9.

Le Regard, nouvelle de Paul et Victor Margueritte (dessins de Jeanniot), Daniel Vierge par Roger Marx. Un Amateur d'âmes, nouvelle (suite et fin) de Maurice Barrès (illustrée par Dunki), Le Bruxelles des temps anciens, texte d'Emile Verhaeren (dessins et gravures de H. Paillard), Puvis de Chavannes par Roger Marx (dessins de Puvis de Chavannes), Ballade de la bonne rencontre, poésie d'Ernest Raynaud (encadrement dessiné par Gendrot), La Mode (Dessins de Lalique) par Lise Rusia, etc.

Paul Berthon commença à étudier la peinture à villefranche avant de venir à Paris en 1893. Il entre à l' Ecole Normale d'Enseignement de Dessin, et suit les cours de Luc-Oliver Merson. Mais c'est Eugène Grasset, son professeur d'art décoratif, qui restera sa principale influence.


Floury, N° 9, août 1897, in-4, broché, 30 pp.


Couverture composée par Victor Prouvé.

En hors texte : Au Luxembourg, bois original au canif de Laboureur, Types d'avocats, d'Honoré Daumier gravure de Ch. Marx, A Mabille et Second Empire dessins de Constantin Guys, Enterrement au village de L. Manceaux.
Paris pittoresque : 14 juillet, rue de Belleville, étude de Gustave Geffroy (dessins de Lepère), Constantin Guys par Roger Marx, La Bannière de Jehanne, poème de Clovis Hugues (dessins de Victor Prouvé), Jour d'été, Jour d'hiver, poèmes de Mathias Morhardt (bois originaux de Vallotton), Le Sourd-muet, nouvelle de Frantz Jourdain (dessins de Martin), etc.
Floury, N° 10, septembre 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par Belleville.

En hors texte : Portrait de vieille femme, d'après Metzu gravé par Gusman, La Fête des Centaures, et La Force et la Ruse (non annoncé au sommaire), dessins de Rodin gravés par Lepère, Libre échange bois original en deux planches de T. Beltrand, (le Portrait d'enfant par Ardail annoncé au sommaire ne figure pas dans ce numéro mais dans le 11).

Rodin par Roger Marx, Parahi te Marae, poème de Charles Morice (Encadrement et dessins de Armand Seguin), Chansons d'Engaddi, poème de Tristan Klingsor (encadrement de Armand Seguin), Soir de Fête, nouvelle de Gustave Babin (composition de Véry), Une illustrations pour L'Imitation de Jésus-Christ par André Mellerio (dessins de Maurice Denis), etc.

Le poème de Charles Morice est un poème inspiré par la philosophie religieuse Maories de Tahiti, rappelons que Charles Mrice fut l'ami de Paul Gauguin avec qui il écrivit la première version de Noa Noa, le poème est accompagné de dessins d'Armand Seguin disciple du même Gauguin qui écrira la préface du seul catalogue de Seguin paru de son vivant.

Floury, N° 11, octobre 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par Toulouse-Lautrec, gravée par Vibert.

En hors texte : 2 Pastels de Degas gravés l'un par Andrin l'autre par Nielsen, 1 composition de Bellery-Desfontaines gravée par Viejo et Jules Baudoin, 1 portrait d'enfant par Ardail.

Dessins de Lepère, De Feure, Van Dongen, Manceaux.
Degas par Roger Marx. Chanson de Bilitis, poème de Pierre Louÿs avec la musique de Claude Debussy (illustré par Van Dongen), etc.


Floury, N° 12, décembre 1897, in-4, broché, 30 pp.

Couverture composée par Marcel Lenoir.
En hors texte : Les Joies de la Paternité, de Daumier gravé par Beltrand, Tannhäuser : Venusberg, une des premières lithographies de Fantin-Latour gravure de C. Bellenger, Trois croquis de Luc Olivier-Merson, L'Etude, bois original de Léon Perrichon.

Le Diable en vacances, nouvelle de Jean Ajalbert (dessins d'Armand Seguin), En Cours d'assises, par Louis Paulian (dessins de Renouard), Le Hamac, par Romain Coolus (dessins de Armand Seguin), index alphabétique, etc.

En bonus :

la couverture pour l'année 1896 - 1897 par Peyat et Angst.



Couverture recto-verso du numéro-spécimen



Bibliographie de revues dans Livrenblog :

Bibliographie de la revue Le Beffroi (1ère partie), (2e partie), (3e partie), (4e partie).
Bibliographie illustrée et complète du journal Le Pierrot (1ère partie), (2e partie), (3e partie), (4e partie).
La revue Palladienne de 1 à 10
.
Les Contemporains A. Le Petit F. Champsaur.
La Revue des Lettres et des Arts 1867-1868.
La revue Matines. 1897-1898.
Le Bambou, Bibliographie illustrée.

Le Carillon.
1893-1894
La Revue d'Art. 1896-1897.
Le Feu. Marseille. 1905 - 1906.
La Rose Rouge, 1919. Cendrars, Salmon, Carco.
La Revue Contemporaine, Lille. 1900 - 1902
Le Thyrse. 1897.
La Cité d'Art et L'Art et l'Action. 1898 - 1899.
Les Gerbes. Revue littéraire bimensuelle. 1905 - 1906.
L'Idée Moderne 1894-1895.
Le Nouvel Echo 1892-1894.
La Poésie Moderne, 1882.
La Basoche 1884-1886.
La Pléiade. 1886 et 1889.
L'Aube Méridionale 1898-1899.
L'Élan littéraire 1885-1886.
L'Effort Libre, 14 numéros, 1911-1914.


2 commentaires:

X+N a dit…

je ne comprends pas, je pensais que la couverture du numéro spécimen, ainsi que l'édition comprenant les 12 fascicules étaient de Bellery-Desfontaines...
Je les ai d'ailleurs en reproduction sur mon ordinateur.
Pouvait il y avoir plusieurs exemplaires ??

zeb a dit…

Effectivement le site consacré à Bellery-Desfontaine (http://bellerydesfontaines.com) donne une couverture de n° spécimen qui n'est pas celle que je reproduis. Ce qui prouve qu'il y a bien eu plusieurs numéros spécimens, quand à la couverture des 12 numéros je ne connais que celle reproduite sur le blog, comme vous en possédez une autre il faut croire qu'il en exista au moins deux différentes. Les collections complètes étant peu facile d'accès il est difficile d'en dire plus à ce sujet, mais cet article aura au moins eu l'avantage de mettre en avant cette particularité.