samedi 8 novembre 2008

LES SYMBOLISTES, Chanson, illustrée par POULBOT



LES SYMBOLISTES


Ils ont des cheveux longs et plats
Le visage pâme, l'air las
Les yeux rêveurs, vagues et tristes
Les symbolistes.

Ils sont vêtus de longs manteaux,
Coiffés d'équivoques chapeaux,
Ont des allures de fantaisistes
Les symbolistes.

Ils sont poète ou peintre ou bien
Dessinateur ou musicien
En général ils sont fumistes
Les symbolistes.

Recherchant des sensations
Ils ont d'étranges passions
En amour, ils sont archaïstes
Les symbolistes.

Ils emploient avec embarras
Des mots qu'ils ne comprennent pas
Et se flattent d'êtres puristes
Les symbolistes.

Ils rédigent pour les badauds
Des revues des journaux spéciaux
Jaunes, rouges, gris, améthystes
Les symbolistes.

Ils dédaignent Balzac, Dumas
Hugo, Flaubert et coetera
Ce sont eux seuls, les seuls artistes
Les symbolistes.

Mais leur oeuvre se réduit à
Quelques diatribes sur Zola
De l'art, ce sont les anarchistes
Les symbolistes.

Léon Hétru.


Qui va payer les soucoupes...?

La Chanson de la Semaine, n° 11, dimanche 12 juillet 1896.

2 commentaires:

illusoryconfections a dit…

Je l'adore! Savez-vous si la notation musicale pour cette chanson existe?

illusoryconfections a dit…

....oh! je vois que la musique est exacte là! Duh.